Ostéopathie accessible aux sourds et aux malentendants.

 

J’ai débuté ma carrière professionnelle en tant que masseur-kinésithérapeute en 1991, et, depuis 2002, j’exerce l’ostéopathie exclusive(ment).

Après avoir vu un reportage dans le « Magazine de la Santé » sur France5, concernant un médecin généraliste qui s’occupe de sourds et malentendants ; je décide en 2011 de me former à la langue des signes afin de rendre ma discipline accessible à cette frange de la population. Au contact des sourds et des malentendants, je me suis rendu compte qu’ils avaient à leur disposition différents modes d’expression; en 2014, j’ai donc appris le langage parlé complété.

Le but étant de faire bénéficier de la même confidentialité des actes à laquelle tout patient devrait avoir droit.

Commentaires

Laisser un commentaire